Elémentaire, mon cher Watson !

Publié le par Une chtimie dans Charm City

P1190464Mercredi dernier, l'homme qui a co-découvert en 1953 (avec son collègue et ami le Dr Francis Crick) la structure de l'ADN, Prix Nobel de médecine en 1962, nous a fait l'honneur de sa présence à Hopkins. Un événement que les scientifiques, médecins et étudiants de tous âges attendaient avec grande impatience depuis son annonce il y a quelques semaines. Mes collègues, mon amie Héloïse, et moi étions arrivés une heure à l'avance dans l'amphithéâtre poussiéreux du vieil hôpital pour être bien placés et ne pas manquer une miette de l'événement. Et heureusement ! Car à 12h35, la salle était pleine à craquer et les agents de la sécurité faisaient barrage à l'entrée !

C'est ainsi qu'à bientôt 83 ans, le Dr James D. Watson a raconté pour la nième fois, et avec le piquant et le mordant qui le caractérisent toujours, les dessous de sa découverte dans une conférence intitulée : Insights into How the Process of Scientific Discovery Actually Works: A Personal Account. Pendant une heure (bien chronométrée par les organisateurs), le nobéliste nous a donc, sous couvert d'anecdotes tirées de sa propre expérience, ennoncé les six règles qui, selon lui, mènent au succès scientifique... Ou en tous les cas, fonctionnaient à l'époque...

1) Choose an objective apparently ahead of its time. Choisir un objectif apparemment en avance sur son temps. Choisir un sujet sur lequel moins de trois autres personnes travaillent... Une règle difficile à suivre de nos jours alors que la concurrence est rude dans tous les domaines de la Science et de la Santé. 

2) Work on problems only when you feel tangible success may come in several years. Ne travailler que sur des sujets prometteurs. Ne pas prendre trop de risques.

3) Work with a teammate who is your intellectual equal. Faire équipe avec un alter ego intellectuel.

4) Stay in close contact with your intellectual competitors. Rester en contact étroit avec les concurrents ("car ce sont les seuls qui s'intéressent vraiment à ce que vous faites" !)...

5) Never be the brightest person in the room. Sachez vous entourer de gens brillants.

6) Always have someone to save you. Toujours avoir quelqu'un pour vous sauver la mise en cas de difficultés.

Tout au long de la conférence, nous avons également compris pourquoi l'annonce de sa venue avait fait tant d'émules et presque soulevé une polémique dans les couloirs d'Hopkins... En effet, loin de se contacter d'anecdotes et de faits réels, le Dr Watson n'hésita pas à ponctuer son discours de commentaires surprenants, caustiques... Voire particulièrement déplacés !... Une habitude très critiquée depuis quelques années. Ainsi, presque 50 ans après ses travaux sur la découverte de la structure de l'ADN, son aversion contre Rosalind Franklin semble toujours aussi vive et le pousse encore à des phrases théâtrales... "Nobel Price are not for Failures !". Mais loin de s'arrêter à ces vieux griefs, le Dr Watson n'a pas hésité à pimenter son discours de commentaires douteux sur l'University of Portland, Linus Pauling, et l'homosexualité... 

L'homme grâce à qui les secrets de la transmission génétique ont été dévoilés est ainsi capable de tenir des propos très éloignés des réalités scientifiques et fait preuve d'un manque de discernement paradoxal et choquant quand il s'agit d'égalité homme-femme, de race ou de sexualité... Fidèle à lui-même et surement à son âge, il nous a offert l'opportunité unique d'un rendez-vous avec l'Histoire, mais également un vrai spectacle, digne de sa réputation controversée... Personne n'est parfait !

Publié dans Travailler à Hopkins

Commenter cet article

Le Piou 20/02/2011 01:29


Ca doit en effet etre un moment enorme...


p'tit loup 01/02/2011 19:46


tu as quand même vécu une conférence unique que peu de gens peuvent dire avoir vécu
courage ! la prochaine grande découverte c'est toi qui la fera !


Olivier 01/02/2011 17:54


Un grand moment!